Alimentation

Comprendre la différence entre le lait en poudre, le lait composé et les préparations pour nourrissons

bébé buvant du lait

Il se peut que les parents doivent utiliser certains de ces produits pour compléter l’alimentation du petit. Sachez quand utiliser chacun d’entre eux !

De la naissance au sixième mois de vie, les organismes de santé recommandent que le bébé soit nourri exclusivement avec du lait maternel, en raison de la série d’avantages qu’il offre pour le développement du bébé.

Les experts indiquent toujours que l’allaitement doit se poursuivre au moins jusqu’à la deuxième année, mais nous savons que pour de nombreuses mères, cette réalité n’est pas toujours possible – que ce soit en raison de complications physiques de l’allaitement ou pour d’autres raisons, telles que les allergies, qui conduisent au sevrage.

Pour que l’enfant continue à être nourri et à profiter des composants laitiers importants, une supplémentation peut être indiquée par le pédiatre. Ici, nous avons séparé les trois alimentations qui suscitent le plus des doutes et qui sont assez différentes les unes des autres: les préparations pour nourrissons, les produits laitiers et le lait en poudre.

Les préparations pour nourrissons

C’est le plus recommandé par les pédiatres lorsque l’allaitement ne suffit pas. C’est une catégorie de produits destinés à nourrir les bébés jusqu’à un an. Sur le marché, il est possible de trouver la formule 1, à consommer de la naissance à six mois, et la formule 2 de six mois à dix mois ou un an.

Ces compléments essaient d’être aussi proches que possible du lait maternel, et pour cela leur contenu est modifié en sucre, graisse et protéines, et des vitamines et minéraux sont ajoutés de telle manière qu’il essaie d’avoir – du point de vue de la quantité – la composition semblable au propre liquide de la mère. Réglementé, il ne contient pas non plus de colorants ni de gluten.

Mais que faire si mon bébé est allergique à l’un des ingrédients? L’intérêt de la formule est qu’elle comporte plusieurs variantes pour répondre à chaque besoin nutritionnel. «

D’autres formules sont modifiées pour éviter le reflux. Ils contiennent des substances qui, dans l’estomac, rendent le produit plus épais et plus difficile à générer du reflux. Ils peuvent être préparés avec de l’amidon ou de la farine de caroube.

Concernant son administration, le repas doit être proposée au bébé chaque fois qu’il manifeste le désir d’allaiter. L’idéal, lors de la prise du biberon, est de laisser le petit boire le liquide jusqu’à ce qu’il se repose dans la bouteille, sans le forcer à ingérer jusqu’au bout.

Lait en poudre

Le lait en poudre, par contre, n’est rien d’autre qu’un résidu solide du lait de vache après l’évaporation de son eau. Pour 100 ml de lait, il reste 12,5 g de poudre et il n’y a pas de changement de composition.

Bien qu’il soit consommé par tous les groupes d’âge – principalement en raison de son caractère pratique de transport et de son prix le plus abordable – le lait de vache n’est pas le plus adapté aux plus petits, car il présente une série de conditions qui en font un produit nutritionnellement précaire pour les enfant.

Il gêne l’absorption du fer, du fait de la grande quantité de calcium et contient beaucoup de matières grasses. Il est préférable de le laisser au bout de trois ans, compte tenu des avantages des produits laitiers.

Composé laitier

Avec des étiquettes attrayantes montrant l’ajout de vitamines, de minéraux et d’autres additifs, de nombreux parents finissent par acheter le composé laitier en pensant qu’il s’agit d’un produit plus nutritif. Il convient donc de mentionner que cet aliment ultra-transformé ne ressemble pas à la formule, ni au lait.

Pour être qualifié de produit laitier, il doit contenir au moins 51% de lait. L’industrie peut également utiliser des graisses plus faciles à digérer et certaines bénéfiques pour le développement cérébral des enfants – comme les acides polyinsaturés -, ainsi que des vitamines et des minéraux. Et important: le composé, qui peut contenir du sucre et des colorants, ne convient pas aux bébés de moins de 1 an.

Nous soulignons qu’il est toujours conseillé d’avoir un moniteur pédiatre pour guider l’alimentation de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.